partage


partage

partage [ partaʒ ] n. m.
• 1244; de 2. partir « partager »
IAction de partager ou de diviser; son résultat.
1(1283) Division d'un tout en plusieurs parts pour une distribution. répartition. Procéder à un partage. Partage d'un domaine ( morcellement) , d'un pays entre ses envahisseurs ( démembrement) . Le partage d'un butin, de l'argent volé.
Dr. Opération par laquelle un bien est partagé entre les copropriétaires. liquidation, succession. Partage définitif, provisionnel. Partage amiable, judiciaire. Partage d'ascendant ( donation) . Testament-partage.
Inform. Partage de temps : mode d'exploitation d'un ordinateur dans lequel les utilisateurs se voient allouer alternativement une brève séance d'intervention.
2Fait de partager qqch. (avec qqn). Le partage du pouvoir, des responsabilités. Partage du travail. Partage équitable. « Un partage avec Jupiter N'a rien du tout qui déshonore » (Molière).Vieilli SANS PARTAGE : sans réserve, sans restriction. Un dévouement sans partage.
3Math. Division d'une grandeur en parties plus petites.
Division en nombre égal des voix, d'un côté et de l'autre, dans une consultation, une délibération. S'il y a partage, la voix du président est prépondérante. Faire le partage entre deux choses (cf. Faire la différence). départager.
4Le fait de se partager. Géogr. Ligne de partage des eaux : crête qui forme la limite entre deux bassins fluviaux.
II(1325) Part qui revient à qqn.
1Vx Lot attribué à qqn dans une succession.
2Mod. LE PARTAGE DE QQN : le lot, le sort de qqn. ⇒ 1. part. « Ce que je fus demeure à jamais mon partage » (Aragon).— EN PARTAGE :comme part. Donner ( impartir) , recevoir en partage. « Croyez-vous donc avoir tant d'esprit en partage ? » ( Molière).
⊗ CONTR. Indivision.

partage nom masculin (ancien français partir, partager, du latin partire) Action de diviser une chose en portions, en parties : Le partage du butin. Fait de partager quelque chose avec quelqu'un : Le partage du pouvoir. Droit Acte juridique par lequel les copropriétaires d'un patrimoine mettent fin à l'indivision. ● partage (citations) nom masculin (ancien français partir, partager, du latin partire) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 Un partage avec Jupiter N'a rien du tout qui déshonore. Amphitryon, III, 10, Jupiter partage (expressions) nom masculin (ancien français partir, partager, du latin partire) Donner, recevoir, avoir en partage, donner, recevoir, avoir sa part, son lot. Littéraire. Sans partage, sans réserve, total : Une fidélité sans partage. Partage d'ascendant, acte par lequel une personne partage de son vivant tout ou partie de ses biens entre ses descendants, par donation ou testament. Partage d'opinions (ou des voix), dans une juridiction où les magistrats sont en nombre pair (ex : au Conseil de prud'hommes), situation résultant du fait qu'aucune majorité ne se dégage au cours du délibéré. Ligne de partage des eaux, synonyme de ligne de faîte. Partage de temps, technique d'exploitation d'un ordinateur en multiprogrammation et en mode conversationnel selon laquelle plusieurs utilisateurs, exécutant chacun un travail indépendant, sont assurés d'un temps de réponse assez court pour que chacun ait l'impression d'être le seul à employer l'ordinateur. ● partage (synonymes) nom masculin (ancien français partir, partager, du latin partire) Action de diviser une chose en portions, en parties
Synonymes :
- répartition
Fait de partager quelque chose avec quelqu'un
Synonymes :
Informatique. Partage de temps
Synonymes :

partage
n. m.
rI./r
d1./d Division en plusieurs parts. Le partage d'un butin, d'une succession.
|| Sans partage: sans restriction, en entier.
d2./d Répartition des suffrages en nombre égal d'un côté comme de l'autre, dans une assemblée délibérante. Partage des voix.
d3./d GEOGR Ligne de partage des eaux: crête, ligne de plus faible pente séparant deux bassins fluviaux.
rII./r Part assignée à qqn. Recevoir une maison en partage.

⇒PARTAGE, subst. masc.
A. —Action de partager, de diviser en parts; résultat de cette action; manière de partager.
1. [Corresp. à partager I A]
a) Division d'un tout en plusieurs parts (pour une distribution, une répartition). Procéder à un partage; partage égal, équitable; partage des bénéfices, d'une fortune; partage léonin (v. léonin1 B):
1. Les nations en sont à cette période critique où les sentiments et les intérêts se heurtent, comme on voit souvent entre frères lors du partage des biens.
ALAIN, Propos, 1921, p.338.
Partage d'un domaine, d'une terre. Synon. morcellement. À ton compte, Lénine ne devait pas prendre le partage des terres comme mot d'ordre (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p.286).
Partage d'un pays, d'un empire. Synon. démembrement, partition. Partage de la Pologne. Thugut convoitait Venise: peut-être aurait-il accepté un partage des Pays-Bas (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p.450).
b) DROIT
) ,,Opération qui met fin à une indivision, en substituant aux droits indivis sur l'ensemble des biens une pluralité de droits privatifs sur des biens déterminés`` (Jur. 1981). Venir à partage; partage amiable, à l'amiable, judiciaire; partage en frères; partage d'une succession; donation-partage, testament-partage; partage par souche; attribution d'un droit, d'une part dans un partage:
2. ... un partage équitable, qui avait tout attribué à M. Rezeau, notre père, par désistement pur et simple de tous ses cohéritiers, respectueux d'une tradition qui, à chaque génération, permettait de sauver le domaine.
H. BAZIN, Vipère, 1948, p.76.
) Répartition des biens d'un défunt entre ses héritiers, le partage pouvant avoir lieu à l'amiable (d'apr. CIDA 1973).
DR. CIVIL. Partage d'ascendant. ,,Acte par lequel un ascendant procède lui-même au partage de ses biens entre tous ses descendants, soit par donation (donation-partage), soit par testament (testament-partage)`` (Jur. 1981).
P. méton. Lot attribué à quelqu'un dans une succession, part de patrimoine. Partage égal, inégal; partage d'aîné, de cadet; faire les partages; avoir, recevoir, réclamer son partage:
3. ... je suis obsédé par la vision des partages, —de ces partages qui vous jetteront les uns contre les autres: car vous vous battrez comme des chiens autour de mes terres, autour de mes titres.
MAURIAC, Noeud vip., 1932, p.94.
2. [Corresp. à partager I D] Fait de partager quelque chose (avec quelqu'un):
4. En Espagne, un cigare donné et reçu établit des relations d'hospitalité, comme en Orient le partage du pain et du sel.
MÉRIMÉE, Carmen, 1847, p.7.
Absol. Partage avec les plus pauvres; inciter au partage. Il tourna les yeux, dans un mouvement de gratitude et de partage, vers la reine Isabelle (DRUON, Louve Fr., 1959, p.321).
Sans partage
Loc. adv. Sans réserve, entièrement. Approuver qqn, qqc. sans partage. Sache donc, reprit le Grand-Bûcheux (...) que j'aurais été quelque chose, si je m'étais donné tout entier et sans partage à la musique (SAND, Maîtres sonneurs, 1853, p.296).
Loc. adj. Exclusif, total. Amour, coeur, fidélité sans partage. Des actes de renoncement complet et d'abnégation sans partage (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.207).
3. a) Division d'un tout en parties. Synon. fragmentation. Partage d'une ligne en plusieurs parties, de la terre en cinq zones. Le partage exact d'un intervalle quelconque en demi-tons exige à la fois une grande assurance dans la voix et un sentiment exquis de l'intonation (GARCIA, Art chant, 1840, p.33). La première de ces deux divisions (...) comporte un partage des chromosomes dûs à la fusion précédente (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.573).
P. méton. État de ce qui est divisé. Partage du monde en deux blocs antagonistes. Le partage, presque égal, de l'Europe, entre le catholicisme et le protestantisme (COMTE, Philos. posit., t.5, 1839-42, p.508).
b) Spécialement
CHIM. Coefficient de partage. Rapport des masses d'un corps se divisant entre deux solvants différents (d'apr. DUVAL 1959).
DR. CIVIL. Partage d'opinion, partage des voix. Situation dans laquelle, au cours d'une délibération, aucun avis ne recueille la majorité (d'apr. Jur. 1981). En cas de partage des voix, l'avis favorable à l'accusé prévaut (Encyclop. éduc., 1960, p.43).
DR. PUBL. Division en nombre égal de voix pour et contre, dans une consultation, dans une délibération. Partage des voix, des votes, des suffrages. En cas de partage, sauf le cas de scrutin secret, la voix du président est prépondérante (FONTENEAU, Conseil munic., 1965, p.108).
GÉOGR., HYDROGRAPHIE. Ligne de partage des eaux. Ligne de crête qui marque la limite entre deux bassins et la séparation des régimes fluviaux:
5. La diplomatie a trouvé commode de régler les frontières d'après la ligne de partage des eaux, qui souvent brise dans les Alpes les rapports naturels.
VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. de Fr., 1908, p.265.
Au fig., littér. Ligne de partage. Point de séparation. L'art des villes et l'art des champs, surtout depuis Baudelaire, c'est une ligne de partage (MAURIAC, Mém. intér., 1959, p.20).
INFORMAT. Partage de/du temps. Répartition du temps de travail d'un ordinateur entre plusieurs utilisateurs (d'apr. MILSANT 1981).
MATH. Fragmentation d'une grandeur en parties plus petites. Partage proportionnel; partage d'une longueur, d'une surface en parties égales. Partage en extrême et moyenne raison (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
4. Loc. verb. Faire le/un partage entre ... et ... Faire la différence, distinguer. Synon. faire la part, faire le départ, départager, séparer:
6. Comment faire un partage entre ce qui se rattache vraiment à l'initiative de l'auteur et ce qui est l'opération propre du coopérateur?
BLONDEL, Action, 1893, p.239.
5. Fait d'avoir part à quelque chose avec quelqu'un. Partage du pouvoir, des responsabilités. Le partage des compétences entre le Conseil et l'Assemblée ne présente guère d'analogie avec le partage de compétences entre l'exécutif et le législatif qu'établissent les constitutions (Conseil S.D.N., 1938, p.12).
B.Littér. Part qui revient à quelqu'un.
1. Ce qui est attribué à quelqu'un par la nature, le hasard; le sort particulier de quelqu'un. Synon. destin, lot, part1. Avoir qqc. pour partage. L'enthousiasme est le partage de l'homme heureux (DUMAS père, Angèle, 1834, XI, p.124). La force et la raison sont le partage de l'homme (A. FRANCE, Rabelais, 1909, p.14).
En partage. Comme don naturel. Avoir, donner, recevoir qqc. en partage; échoir, tomber, revenir en partage à qqn. Il eut toujours un peu la sottise en partage (COURTELINE, Conv. Alceste, 1905, II, p.47).
2. Ce qui échoit à quelqu'un (en parlant d'une chose abstraite). Vous, devenir méchant! Vous en voulez jouer le personnage; Ce rôle ne sera jamais votre partage, Vous l'oubliez à tout instant (BAYARD, Molière, 1824, 9, p.62).
REM. Copartage, subst. masc., dr. Partage entre plusieurs personnes. (Dict.XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. 1. 1283 «division d'un élément en plusieurs portions en vue d'une distribution» (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 62: S'aucuns est semons seur partage [d'un héritage]); 1505 partage des heritages communs (Coutume du Perche ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t.3, p.639b, Successions, § 21) ; 1690 p.ext. «acte écrit où est consignée la division d'une succession» (FUR.); 2. a) 1325 «part qui revient à quelqu'un dans une répartition», spéc. «part d'héritage» (doc. Mon. de l'hist. de Neuchâtel, I, 369 ds GDF. Compl.); 1553 en partage (J. DU BELLAY, Mort de Palinvre, 50, Recueil de poésies, 2e éd. ds OEuvres, éd. A. Chamard, t.4, p.217); b) 1651 «ce que quelqu'un reçoit de la nature, de la fortune» (CORNEILLE, Nicomède, IV, 2); 3. av. 1558 «action d'avoir part à quelque chose conjointement avec quelqu'un» (MELLIN DE SAINT-GELAIS ds OEuvres, éd. P. Blanchemain, t.2, p.299: Autre que vous ... N'aura jamais en mon amour partage); av. 1704 sans partage (BOSSUET, Sermon ... jour de l'exalt. de la croix ds LITTRÉ). B. 1. 1572 «action, fait de séparer, de diviser» faire le partage de [ici, fig.] (PARÉ, Au lecteur ds OEuvres, éd. J. Malgaigne, t.1, p.12b: ... qui a fait le partage de la Médecine et de la Chirurgie); spéc. 1690 math. (FUR.: Le partage d'une ligne en 3, en 50, en 100 parties); 2. «division des opinions» a) 1539, août, dans une délibération, une consultation (Ordonnance de Villers-Cotterets, §§ 125 et 126 ds ISAMBERT, Rec. gén. anc. lois fr., t.12, p.625); 1607 (ANTOINE LOISEL, Institutes coutumières, § 875, éd. M. Dupin et E. de Laboulaye, t.2, p.233: Une voix n'empesche partage); b) 1653 en gén. (PASCAL [?], Passions de l'Amour ds OEuvres, éd. J. Chevalier, p.540); 3. 1690 hydrographie point de partage, partage des eaux (FUR.). Dér. de partir1; suff. -age. Fréq. abs. littér.:1267. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2860, b) 1325; XXes.: a) 1491, b) 1335. Bbg. DUB. Pol. 1962, p.365. — QUEM. DDL t.19.

partage [paʀtaʒ] n. m.
ÉTYM. 1244; de 2. partir « partager ».
———
I Action de partager ou de diviser; fait d'être partagé ou divisé.
1 (1283). Division d'un tout, d'un ensemble, d'un groupe en plusieurs parts, en plusieurs portions, en vue d'une distribution, d'une répartition. Copartage, distribution, répartition. || Bien dont on peut faire le partage. Partageable. || Personne qui participe à un partage. Partageant; copartageant. || Prélever sa part avant le partage. || Partage des honoraires entre deux médecins. Dichotomie. || Partage des grands domaines. Morcellement (→ Agraire, cit.). || Partage des biens (→ Émietter, cit. 3), des fortunes (→ Niveleur, cit.). || Les agrariens, partisans du partage des terres. || Égalité dans un partage. || Partage léonin. || Partage entre créanciers au prorata de leurs créances, au marc le franc. || Quantum, tantième attribué dans un partage. || Partage d'un pays entre plusieurs conquérants. || Partage d'un pays entre ses envahisseurs. Démembrement (→ Machiavélique, cit. 1); assassinat (figuré).
1 Le partage des biens, les lois sur ce partage, les successions après la mort de celui qui a eu ce partage : tout cela ne peut avoir été réglé que par la société, et par conséquent par des lois politiques ou civiles.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVI, VI.
Dr. Opération par laquelle un bien ou un patrimoine indivis est partagé entre les copropriétaires, chacun d'eux recevant une part matérielle au lieu de la quote-part qu'il avait jusque-là dans l'indivision. Communauté (dissolution de la communauté), copartage, licitation, liquidation, lot, préciput, soulte, succession (→ Attribuer, cit. 1; attributaire, cit.; garant, cit. 1; indivision, cit.). || Action en partage. || Partage amiable, judiciaire. || Acte de partage. || Attribution d'un droit, d'une part dans un partage. || L'attributaire du lot no 1 dans le partage de la succession.Partage d'ascendant : acte par lequel un ascendant partage de son vivant tout ou partie de sa succession entre ses descendants par donation ou par testament, en composant lui-même les lots qu'il attribue à chacun. || Partage fait par l'ascendant (→ Avantage, cit. 25).Donation-partage. || Testament-partage.Partage provisionnel. || Partage par souche.
2 Fait de partager (3.) quelque chose avec quelqu'un, d'avoir part à quelque chose en même temps qu'une autre personne. || Le partage du pouvoir, des responsabilités.Fig. || « Comment souffriez-vous cet horrible partage » (→ Inconstant, cit. 6, Racine). || Il souffrait de cet inégal partage d'affection (→ Jalousie, cit. 4).
2 Un partage avec Jupiter
N'a rien du tout qui déshonore (…)
Molière, Amphitryon, III, 10.
Sans partage : sans réserve, sans restriction. Entièrement. || Un amour sans partage.
3 La baronne avait donc tenu, pendant douze ans, dans son ménage, le rôle de prima donna assoluta, sans partage.
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 156.
3 Vx. Division en parties. Division, fragmentation.
Mod. (Math.). Division d'une grandeur en parties plus petites. || Partage proportionnel d'une quantité. || Partage d'une longueur en parties égales, en parties proportionnelles à des longueurs données.
Inform. || Partage de temps. → Temps partagé.
Faire le partage entre deux choses. Différence (faire la différence).
(1893). || Partage des opinions, des suffrages, des voix, des votes, division en nombre égal des voix, d'un côté et de l'autre dans une consultation, une délibération. || S'il y a partage, la voix du président est prépondérante.(1936). Spécialt. Dr. || Partage d'opinion.Désaccord (→ Dissentiment, cit. 3).
4 Les lois qui font périr un homme sur la déposition d'un seul témoin sont fatales à la liberté. La raison en exige deux, parce qu'un témoin qui affirme, et un accusé qui nie, font un partage; et il faut un tiers pour le vider.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XII, III.
4 Géogr. et hydrogr. || Ligne de partage des eaux (→ Dorsal, cit. 3) : crête qui forme la limite entre deux bassins fluviaux.
———
II La part qui revient à quelqu'un.
1 Vx. Lot attribué à quelqu'un dans une succession. || Le prodigue de l'Évangile, qui veut avoir son partage (→ 2. Bien, cit. 48).
2 Littér. Ce qui, par le fait de la nature ou du hasard, revient à quelqu'un en bien ou en mal, ce qui lui est donné pour sa part. Part (I., 1.).
En partage. || Échoir (cit. 4), revenir, tomber en partage. || Donner, réserver en partage. Départir, douer, impartir. || Se donner quelque chose en partage (→ S'attribuer). || Recevoir en partage. || Avoir en partage. || « Les uns ont la grandeur et la force en partage » (→ Aigle, cit. 1, La Fontaine; nuit, cit. 7).
5 Croyez-vous donc avoir tant d'esprit en partage ?
Molière, le Misanthrope, I, 2.
3 Mod. || Le partage de quelqu'un : le lot, le sort de quelqu'un. || Le désespoir qui semblait devoir être enfin mon partage (→ Angoisse, cit. 9; héritage, cit. 7; hommage, cit. 12).
6 Tout lui rirait, Pylade; et moi, pour mon partage,
Je n'emporterais donc qu'une inutile rage ?
Racine, Andromaque, III, 1.
7 Le repos ? le repos, trésor si précieux
Qu'on en faisait jadis le partage des dieux !
La Fontaine, Fables, VII, 12.
CONTR. Indivision.
DÉR. Partager.
COMP. Copartage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • partage — Partage. s. m. Division de quelque chose entre plusieurs personnes. Faire partage. faire le partage d une succession, du butin, des meubles qu on a achetez en commun. Il signifie aussi Portion de la chose partagée. Partage égal. partage inégal.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • partagé — partagé, ée (par ta jé, jée) part. passé de partager. 1°   Divisé en plusieurs parties séparées. •   Le bon sens est la chose la mieux partagée, car chacun pense en être si bien pourvu que...., DESC. Méth. I, 1. •   La beauté est partagée en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Partage — Part age, n. [F. See {Part}, v. & n.] [1913 Webster] 1. Division; the act of dividing or sharing. [Obs.] Fuller. [1913 Webster] 2. Part; portion; share. [Obs.] Ford. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Partage — (fr., spr. Partasch), Theilung; daher Partagetractat, Theilungsvertrag …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Partage — (franz., spr. āsch ), Teilung; daher Partagetraktat, Teilungsvertrag, wie z. B. der Österreichs, Rußlands und Preußens über Polen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Partage — (–ahsch), frz., Theilung …   Herders Conversations-Lexikon

  • partage — index split Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • partagé — Partagé, [partag]ée. part. Il a les sign. de son verbe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • partage — (par ta j) s. m. 1°   Division d une chose en plusieurs portions. Faire le partage d une succession. •   Trois conditions admirables de cette dette sacrée [la charité fraternelle] qui feront le partage de ce discours, BOSSUET Serm. Charité frat.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PARTAGE — s. m. Division de quelque chose en plusieurs portions. Faire le partage d une succession. Faire le partage des meubles qu on a achetés en commun. Faire le partage du butin. Le partage d un pays conquis. Les enfants peuvent venir à partage de la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.